Termites et fourmis

M

Les termites ainsi que les fourmis sont souvent incorrectes l’une pour l’autre. En fait, les termites sont parfois appelées « fourmis blanches », tandis que les fourmis de feu rouges sont parfois décrites comme des « termites rouges ». Les fourmis blanches et les termites rouges sont des appellations erronées, car les termites et les fourmis ne pourraient pas être plus différents les uns des autres.

Pourquoi est-il important de distinguer les termites des fourmis ?

Les termites et les fourmis agissent de manière différente et réagissent également de manière différente à leur environnement. Certaines sortes de termites sont très nuisibles aux bâtiments car elles s’attaquent au bois, leur principale ressource alimentaire. Les fourmis, en tant que charognards, mangent pratiquement tout ce qui leur tombe sous la main et ne ciblent pas le bois comme principale source de nourriture. C’est pourquoi les termites représentent un problème plus important pour les humains que les fourmis.

Certains pesticides tuent les termites mais pas les fourmis, tandis que d’autres pesticides agissent à l’inverse. Il n’existe que très peu de produits chimiques capables de réguler correctement les termites et les fourmis en même temps, en raison des différences intrinsèques entre ces deux insectes. C’est pourquoi il est très important de reconnaître ces différences afin de pouvoir trouver des solutions efficaces pour lutter contre l’un ou l’autre.

Environnement

L’une des distinctions les plus flagrantes entre les termites et les fourmis est leur habitat. Les fourmis vivent normalement à la surface, ce qui est beaucoup plus utile pour leurs pratiques d’élimination des déchets.

Elles construisent souvent des monticules de base faits de poussière, de morceaux de plantes et de salive pour protéger leur nid des intempéries. Mais ces amoncellements, contrairement aux amoncellements plus compliqués des termites, ne servent que de constructions de base avec peu ou pas de stabilité architecturale. En effet, les fourmis ne comptent pas sur leurs tas pour développer un environnement qui leur est naturellement plus favorable.

D’autre part, de nombreuses variétés de termites sont incapables de résister à l’environnement extérieur. C’est pourquoi elles produisent ces tas de terre qui leur permettent de contrôler l’atmosphère qui les entoure, la rendant beaucoup plus utile à leur survie et à leurs loisirs. Il existe au moins deux types très courants de termites qui vivent sous terre.

Apparence

Bien que les termites et les fourmis se ressemblent, en y regardant de plus près, on peut trouver un certain nombre de distinctions dans leur construction biologique. Par exemple, les antennes des termites et des fourmis sont différentes en ce sens que les antennes des termites sont constituées de secteurs simples, en forme de chapelet, alors que les antennes des fourmis sont coudées.

Une autre différence importante entre les termites et les fourmis est que les fourmis ont des yeux composés, ce qui leur permet de trouver facilement de la nourriture à la surface. Les termites, en revanche, n’ont généralement pas d’yeux. Cela s’explique par le fait que, sous terre, les termites n’ont pas besoin d’yeux pour trouver de la nourriture et utilisent plutôt leurs autres sens pour les sonder. Il existe néanmoins des termites qui n’ont pas d’yeux composés très puissants.


Leave a comment
Your email address will not be published. Required fields are marked *