Abeilles

Le cycle de vie de l’abeille domestique

Un apiculteur, qu’il s’agisse d’un simple amateur ou d’un gros producteur industriel, ne peut réussir que s’il comprend parfaitement le cycle de vie de l’abeille à miel.

Le processus de vie de l’abeille est un processus spécial et remarquable.

Tout commence par l’œuf. La reine de la ruche pond un œuf dans les cellules construites dans le seul but de pondre des œufs. Lorsque la reine a pondu son œuf et qu’elle en pond un autre (pendant les mois de printemps, la reine peut pondre en moyenne 1900 œufs par jour), l’œuf est relié à la cellule par un fil de mucus.

Elles nourrissent les œufs avec du pain d’abeille. Le pain d’abeille est un mélange bizarre de sécrétions de glandes et de miel. Lorsque la larve a atteint l’âge de 6 jours, une abeille ouvrière arrive et coiffe la larve, l’enfermant dans sa cellule.

La durée de vie moyenne d’une abeille dépend de la fonction qu’elle remplit dans la ruche. La reine des abeilles n’a pas à s’occuper d’elle-même, elle est toujours entourée d’un entourage d’abeilles ouvrières qui la nourrissent et éliminent ses déchets. Les bourdons sont des abeilles mâles qui ne vivent que pour féconder les reines lors du vol nuptial de ces dernières.

Après s’être accouplé avec une reine, le drone meurt. Pendant les mois d’hiver, une abeille ouvrière peut vivre jusqu’à cent quarante jours. En été, l’abeille ouvrière a la chance de vivre quarante jours. Cette brève durée de vie estivale s’explique par le fait que les abeilles ouvrières travaillent littéralement jusqu’à la mort. Les tâches de l’abeille ouvrière sont vastes et variées. Des abeilles employées appelées abeilles nourricières supervisent les soins apportés aux jeunes larves, d’autres sont envoyées pour collecter le pollen qui sera transformé en miel. Certains employés investissent leur temps à operculer les rayons de miel, d’autres employés sont chargés de s’occuper de la reine. Les abeilles employées sont chargées d’affamer les bourdons indésirables et de nettoyer la ruche. Il peut y avoir de vingt mille à deux cent mille abeilles salariées dans une seule ruche. Les abeilles ouvrières sont toujours stérilisées. Si une abeille employée pond un œuf, elle devient un bourdon. Les abeilles ouvrières sont les abeilles que les gens voient protéger la ruche.

La survie de la ruche dépend de la santé de la reine qui pond des œufs. Si quelque chose arrive à la reine, la ruche meurt.

La reine des abeilles n’a pas à s’occuper d’elle-même, elle est toujours entourée d’un entourage d’abeilles salariées qui la nourrissent et lui enlèvent ses déchets. Les abeilles bourdons sont des abeilles mâles qui ne vivent que pour féconder les abeilles reines tout au long du vol nuptial de ces dernières.

Pendant les mois d’été, l’abeille ouvrière a la chance de vivre quarante jours. Cette courte période de vie estivale est due au fait que les abeilles ouvrières travaillent jusqu’à la mort. Les abeilles employées, appelées abeilles nourricières, sont chargées de s’occuper des jeunes larves, tandis que d’autres ouvrières sont envoyées à la récolte du pollen qui sera transformé en miel. Si une abeille ouvrière pond un œuf, elle devient un bourdon.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.